jeudi 4 septembre 2008

Google Chrome : Big browser ou big brother ?

Un nième article sur Google Chrome, me direz-vous (à juste titre d'ailleurs, vu le raz de marée de news qu'a provoqué l'arrivée du navigateur de Google) ?
Ben oui, vous répondrai-je alors, car l'événement est tellement important que je ne pouvais pas ne pas m'y intéresser !

Mais beaucoup plus que les moyens dont dispose Google Chrome (au demeurant non négligeables : vitesse, légèreté, multitâche, voir si besoin ce test complet), ce qui a suscité mon intérêt, c'est l'objectif de la manip et la stratégie mise en oeuvre pour y parvenir, et ce au regard de ma sécurité d'internaute..

En clair, et sachant que le business model de Google c'est la pub ciblée, donc la collecte et l'exploitation des données comportementales (il va bien falloir un jour ou l'autre que Google rentabilise les 3 milliards de dollars investis dans l'acquisition de DoubleClick), Google Chrome est-il suffisamment "secure" pour que je lui confie mes bookmarks, mes cookies, mon historique (via la barre d'adresse "intelligente") et mes mots de passe ?

Déjà, à l'installation, le CLUF (licence d'utilisation) pose problèmes. Certaines clauses sont pour le moins surprenantes, en particulier l'ahurissant article 11, qui, en gros, confère à Google des droits quasi illimités sur le contenu affiché ! Aux dernières nouvelles, ces conditions d'utilisations seront prochainement corrigées, mais bon, comme ça au départ, ça met tout de suite dans l'ambiance..

Autre bizarrerie : les répertoires d'installation (tout du moins sous Windows XP).. En principe, les programmes s'installent pour la partie logicielle dans "C:\Program Files\Nom_de_l'application" et pour la partie des réglages et données persos dans "C:\Documents and Settings\Nom_Utilisateur\Application Data\Nom_de_l'application". Ben là, non : Google Chrome installe tout (appli et data) dans "C:\Documents and Settings\Nom_Utilisateur\Local Settings\Application Data\Google\Chrome\" Par ailleurs et dans ce répertoire, on trouve une dll, en l'occurrence rlz.dll [en], dont la vocation (tracking) n'est pas des plus rassurantes.. Heureusement, la suppression de cette dll ne semble pas affecter le fonctionnement de Google Chrome, mais quid de l'utilisateur lambda qui l'ignore..?

Enfin dernière constatation agaçante, la présence permanente en tache de fond de Google Update, qu'il faut donc désactiver du démarrage de Windows via msconfig ou avec un logiciel dédié (type Starter).

Certes Google Chrome est open source, le code est accessible, l'application propose un mode de navigation privée censé ne transmettre aucune donnée à qui que soit, mais rien ne prouve, au moins pour l'heur, que l'appli distribuée corresponde strictement au code source disponible via Chromium..

Alors oui, c'est sûr, pour l'instant je teste Google Chrome sans mes marque-pages ni mots de passe, avec beaucoup de prudence, mais, dans la mesure où quelques fonctions actuellement manquantes - type intégration des flux rss ou gestion des bookmarks - veuillent bien apparaître rapidement (ce qui sera certainement le cas), je ne demande qu'à passer du "big brother" au "big browser" ! Cependant, au niveau confiance et tout du moins en ce qui me concerne, y'a encore un bout de chemin à faire.. Petit à petit, Google tisse sa toile, ou plutôt met en place les éléments de son puzzle d'applications (les Google Apps), Google Chrome étant appelé à en être l'outil d'interface privilégié, en attendant la sortie prochaine du Gphone. C'est bien pour cela qu'il se doit d'être irréprochable en terme de sécurité, l'exigence de l'utilisateur devant, sur ce point, être à la hauteur des ambitions de Google. Ça ne semble pas être encore le cas à ce jour, et ça ne sera pas le moindre des challenges de Google Chrome dans les prochains mois.


6 commentaires:

bertrand a dit…

Autre truc pas cool : Google Chrome installe les mises à jour les unes à coté des autres (dans le répértoire que tu cites). A 50 Mo la bête, ça va vite devenir envahissant.
Et puis j'aime pas trop l'interface, le skin est triste, je retourne à firefox !

Gabuzo38 a dit…

Pour les MàJ, oui, j'ai vu ça. Mais ça peut se comprendre, dès lors que Google Chrome est encore en version beta. Si la dernière version plante, c'est plus facile de revenir à la version précédente. Mais bon, si y'a pas de problèmes et que tu veuilles alléger ton disque dur, tu peux virer les dossiers des versions antérieures !
Par contre la dll (rlz.dll) évoquée dans mon billet ci-dessus est bien entendu présente dans toute nouvelle version : il faut donc penser à la supprimer après une mise à jour si on ne souhaite pas qu'elle soit utilisée par Google Chrome.

Pour l'interface, c'est vrai qu'en général, les applis Google sont assez neutres. Celle par défaut de Google Chrome ne me gêne pas trop, mais si tu veux la personnaliser, il existe déjà des thèmes disponibles : voir le billet de l'ami Clark => thème pour Google Chrome ;)

Sidonie a dit…

Bonjour,
A lire également : Peut-on faire confiance à Google Chrome ?, et particulièrement la page sur le Client-ID (numéro de série unique attribué par Google Chrome via le fichier Local State.

Gabuzo38 a dit…

Bonjour Sidonie !

Le dossier de 01Net synthétise bien en effet les multiples interrogations suscitées actuellement par Google Chrome. Pour l'envoi des stats à Google via le fichier Local State, j'avais repéré cette option dans le CLUF lors de l'installation de Google Chrome (et veillé à ce qu'elle ne soit pas cochée), mais je ne me souviens plus si, par défaut, cette case est proposée cochée ou décochée. Il me semble qu'elle était décochée, auquel cas ce serait un bon point pour Google Chrome !.

bvero a dit…

Ben dis donc t'en avais des choses à dire... je vais te laisser tester encore un peu, voire t'énerver et pis tu m'diras si ça vaut vraiment le coup...
Véro24 !

Gabuzo38 a dit…

Hello Vero :)

[mode Coluche] " Je ne m'énerve pas, Madeleine, j'explique.."[/mode Coluche] :-D

Mais bon, en fait, pas de raisons de vraiment s'exciter, sauf peut-être un peu sur le côté "Big Brother" évoqué ci-dessus, mais je pense que les "power users" et surtout la concurrence (je ne désigne personne :)) ne vont pas manquer de décortiquer tout ça, et on en saura probablement plus dans les semaines à venir.

En attendant, et sans nier les qualités avérées de Google Chrome, il a encore beaucoup à progresser en termes de fonctionnalités pour rejoindre ne serait-ce que Firefox. La rapidité et la qualité du développement de Google Chrome a ce niveau seront bien entendu déterminantes. Mais pour l'instant, et rapport qualité/sécurité, amha y'a pas photo, je reste à Firefox !

Wait and see.. ;)